Scrap – chute – stück

 

Une tentative d’appropriation, diverse, d’un présent en copeaux. Puis les amasser, épars, pour essayer d’en composer un amas pour mieux les effriter et les empoigner.

Pensées dispersées et captures d’alors pour éprouver une part envolée du siècle : chutes de réflexions et stûck – morceau – de vie. Stück, comme un moyen de balbutier qu’en chaque plan mobile se cache le regard halluciné d’un rescapé du temps.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s